Récapitulatif de la DevCon VI

0
84


L’équipe d’Ethereum-France était présente à la sixième édition de la Devcon organisée par la Fondation Ethereum qui s’est tenue du 11 au 14 Octobre 2022 à Bogota, en Colombie. On vous raconte.

Un grand merci à Solène, contributrice principale de cet article, ainsi qu’à Ugo, Rémi, Hazelstar et Nathan pour leur participation.

Après un report de la DevCon sur trois années consécutives suite au contexte sanitaire, la conférence a fait son retour avec un franc succès à Bogota où plus de 6000 visiteurs provenant de 113 pays étaient au rendez-vous ! Bogota était au centre de toute consideration dans l’écosystème crypto et en particulier au sein de la communauté Ethereum. En effet, la DevCon est un événement consacré aux développeurs Ethereum où 80% du contenu proposé est approach.

Durant 4 jours ce sont 444 intervenants, de plus de 20 nationalités dont 37% parlant espagnol, qui ont animé 200h de programmation sur 9 scènes différentes. Parmi ces scènes, certaines étaient orientées vers la théorie et d’autres consacrées à la mise en pratique de cette théorie. Un giant choix de tracks était proposé:

  • Cryptoeconomics
  • Developer infrastructure
  • Governance & coordination
  • Layer 1 Protocol
  • Layer 2S
  • Alternative & World Affect
  • Safety
  • Staking & Validator Expertise
  • UX & Design
  • ZKPS: Privateness, Identification, Infrastructure

L’édition DevCon s’est déroulée un mois après “The Merge” et ce sujet n’est pas passé inaperçu puisque plusieurs conférences ont été consacrées à la imaginative and prescient future d’Ethereum après cette première mise à jour importante. Pour rappel, “The Merge” signifie la transition du mécanisme de consensus du réseau Ethereum allant du proof-of-work vers le proof-of-stake. (Plus d’data dans cet article publié pour l’event)

Lors de la cérémonie d’ouverture, Vitalik Buterin a rappelé dans son speak classiqueEthereum in 30min”, les quatre prochaines étapes vers Ethereum 2.0 après celle de The Merge : The Surge, The Verge, The Purge et The Splurge.

  • The Surge : amélioration de la scalabilité grâce aux rollups, au danksharding et aux ZK-SNARKs
  • The Verge : remplacer les Merkle timber par des constructions de données plus efficaces qui permettent aux nœuds Ethereum d’être beaucoup plus légers
  • The Purge : éliminer les anciennes données et la dette approach
  • The Splurge : abstraction de compte, améliorations EVM, PBS…
LES SUJETS PHARES DE CETTE 6EME ÉDITION
  1. Les MEVs 

Un des sujets phares de cette édition, et de cryptotwitter durant celle-ci, fut la MEV (Miner/Most Extractable Worth) et la half grandissante de Flashbots dans l’écosystème Ethereum, notamment autour de leur programme de validation de blocs qui exclut les transactions de Twister Money suite aux sanctions de l’OFAC (voir plus ici).

Pendant DevCon, Flashbots a fait une annonce sur la scène principale concernant le développement d’une nouvelle model de sa technologie consistant à recueillir le most de valeur pouvant être extrait de la manufacturing de blocs d’Ethereum. 

Le projet se nomme SUAVE, un nom de code signifiant « Single Unifying Auctions for Worth Expression« . Il s’agit d’une answer répondant aux problèmes de censure existants sur Ethereum. Le logiciel serait un constructeur de blocs entièrement décentralisé, open-source et appropriate avec l’EVM, puis pris en cost par plusieurs chaînes. L’équipe de Flashbots a expliqué que le projet était “à 100 % contre la censure”.

Répertoire de talks intéressants à ce sujet :

  1.  Les Zero Data

Les organisateurs de la DevCon ont consacré une salle aux Zero Data (Zk-Proofs, Zk-Rollups, Zk-EVMs). C’est un sujet encore complexe mais les ZKPs sont d’une significance capitale pour les années à venir dans l’écosystème. Ils représentent une answer d’avenir pour assurer la scalabilité et la confidentialité du réseau Ethereum. 

Zoom sur un speak de Ian Miers par Hazelstar

Hazelstar a rapporté un speak marquant de Ian Miers concernant l’évolutivité est ennuyeuse, la confidentialité est morte : les preuves ZK, à quoi servent-elles ?

Ian Miers half du constat qu’aujourd’hui les applied sciences des Zk-VMs et Zk Rollups ne sont pas totalement zero-knowledge, et qu’il est essential de se demander quelle combinaison les ZKPs et la blockchain peuvent donner, qui ne soit pas juste “des feuilles de calculs plus rapides sur la blockchain”. Ian suggest de nous donner sa définition des ZKPs: “confidentialité (cache des données dans une finalité de paiements privés), compression (pour les Zk-SNARKs, c’est comme ça que l’on obtient l’évolutivité et que l’on économise le fuel) et crédibilité (d’un level de vue cryptographique, c’est sensé et garanti)”. Et insiste sur la crédibilité dans des contextes divers tels que la résistance à la censure aux niveaux de rollups, contrer le blanchiment d’argent, et la crédibilité de l’identité en ligne.

  1. L’account abstraction

L’account abstraction est une promesse pour l’adoption des cryptos grâce à une amélioration de l’expérience utilisateur et de la sécurité afin de conduire à de nouvelles expériences. Vitalik affirme que le Layer 2 est un terrain naturel pour tester cette abstraction.

Dans ce speak, Julien Niser, co-fondateur et CSO d’Argent (good contract pockets) récapitule l’historique de l’account abstraction, en dialogue depuis les débuts d’Ethereum, à travers les différents EIPs. Julien redéfinit ce idea consistant à changer le modèle des EOAs en transformant les comptes Ethereum en smart-contract.

Sont notamment passés en revue les 5 changements que les développeurs doivent garder en tête avec l’account abstraction:

  • Les comptes sont des smart-contracts: ils doivent être déployés (pris en cost par le pockets)
  • Les adresses des comptes doivent être pris en cost comme des smart-contracts et non dérivés du signer
  • Les transactions peuvent avoir plusieurs signatures
  • On remplace la méthode de verification de signatures ECRecover par isValidSignature (EIP-1271)
  • On peut utiliser des multicalls (groupements de transactions)

On nous parle d’ArgentX, Argent pour Starknet et des fonctionnalités permises par l’account abstraction telles que les multicalls, social restoration, fraud monitoring, session keys and so forth.

Répertoire de talks intéressants à ce sujet :

  1. La sécurité

La sécurité représente un sujet prédominant au sein de notre écosystème et plusieurs talks ont mis en perspective les moyens pour se protéger. 

Zoom sur l’avenir des audits de sécurité des good contracts par Hazelstar

Hazelstar a également eu l’event de participer à un panel au sujet de « L’avenir des audits de sécurité des smarts contracts : WAGMI ou REKT ?

Sur les changements de ces 3 dernières années, on retient surtout que la qualité des projets a augmenté autant que leur complexité a explosé. Il faut rappeler que le terme “auditer” qualifie mal le travail réalisé, mais qu’il faut plutôt parler d’évaluation de sécurité par blocs de temps qui n’est pas à l’épreuve des balles. S’il est difficile de définir un normal, il nous faut reconaître qu’un langage commun est essential et qu’il faut avant tout apprendre à connaître les auditeurs et leur expérience automotive leur travail est très public. Tous s’accordent à dire que “la sécurité est primordiale, parfois plus que la vitesse” et enjoignent les projets et leurs developeurs à “[se] concentrer sur la sécurisation de leur propre code, et ensuite le donner aux auditeurs pour obtenir un avis, mais pas pour sécuriser le code à leur place.”

Zoom sur l’intervention de Jonathan Alexander, CTO d’Open Zeppelin et Co-Fondateur de Forta Community

L’intervention de Jonathan Alexander sur le sujet “Decentralized Menace Detection Bots“ était très abordable. Il a présenté un nouveau domaine de recherche et développement pour continuer à protéger notre écosystème: l’utilisation des bots. Dans un premier temps, il est revenu sur les différentes étapes d’une attaque d’un good contract (financement, préparation, exploitation, blanchiment) pour en venir aux modèles de détection des bots. Il a présenté 4 sorts de modèles d’utilisation des bots :

  • La simulation heuristique
  • La simulation de séries chronologiques
  • La simulation multi blocs
  • La simulation TX

Aujourd’hui, son équipe discover également d’autres domaines de recherche : les bots privés (swimming pools d’analyse privés de confiance), l’analyse TX avant soumission et les alertes sur la blockchain.

Répertoire de talks intéressants à ce sujet :

« Un speak que j’ai trouvé très intéressant sur les DEX et les différentes fonctions de prix qu’ils utilisent fut celui de Matt Deible de la société Semiotic, nommé «An summary of AMM mechanisms.

Les AMM de base:

  • CPMM : fixed product market maker , uniswap V1 et V2, balancer V1
  • CSMM : fixed sum market maker, Maker PSM, synthetics swap

Les AMM hybrides:

  • StableSwap : curve V1
  • Solidly secure pair : comme curve avec A=2
  • Dodo proactive market maker : swap entre CPMM et CSMM en fonction d’un paramètre ok qui utilise un oracle de prix externe
  • Crypto swap : curve V2

Digital reserves 

  • Kyber DMM : réplique une liquidité 5x plus profonde 
  • Uniswap V3 : le célèbre AMM avec des market maker dédiés

Semiotic développe un aggrégateur de DEX odos.xyz similaire à paraswap ou 1inch mais avec la possibilité d’avoir plusieurs tokens en enter. Cela peut être intéressant notamment pour les farmers qui veulent vendre tout un tas de token de gouvernance contre de l’USD ou de l’ETH. De plus, odos n’a pas encore lancé de tokens, du coup il est possible que si vous l’utilisez vous augmentez vos probabilities d’obtenir un airdrop… »

Zoom sur un speak de Stani Kulechov nommé « La couche sociale du Web3 – Web3 social : la prochaine imprecise d’innovation » par Hazelstar

« Avec fraîcheur, Stani nous rapelle que la vitesse d’innovation d’web et de son adoption s’est accélérée ces dernières décennies, et même si aujourd’hui cette adoption n’est pas optimale dans toutes les events du globe, demain, il se peut que tout soit différent. Pour Stani, les réseaux ouverts vont accélérer encore plus cette innovation et ajouter l’accéssibilité et la tradition (= communauté). Et dans le Web3, plus que la DeFi, ce sont les réseaux sociaux qui seront les purposes de demain. Les besoins d’échanger et de créer nous motivent à nous connecter, en tête-à-tête ou en groupe, nous sommes en mesure d’apprendre directement les uns des autres, et nous avons un sentiment d’appartenance lorsque nous créons des communautés. 

Le Web2 social est un jeu à somme nulle pour ses utilisateurs: nous donnons notre précieux capital social aux GAFAM, et leur intérêts ne sont pas alignés avec les nôtres. Alors que le Web3 social crée une valeur à somme optimistic. Stani conclut en rappelant les ingrédients du Web3 social: des réseaux ouverts, une structure réellement décentralisée. Et c’est à nous de le construire ! »

Zoom sur un speak de Wouter Kampmann nommé « The historical past of dencentralization of MakerDAO » 

Discuss sur l’histoire de la décentralisation de MakerDAO et du fonctionnement de leur organisation, qui est un des meilleurs exemples d’une organisation décentralisée aujourd’hui. 

Leur décentralisation a débuté avec la dissolution de la Maker basis ayant pour objectif de décentraliser leurs opérations i.e. accomplir des choses de manière transparente et décentralisée. Une DAO doit gouverner, mais également exécuter. Pour cela, se mettent d’accord les détenteurs de MKR, à travers des délégués, afin de voter des MIPs (Maker Improvment Proposals). La construction de MakerDAO est composée de Core Items d’une vingtaine équipes, et d’une centaine de membres plein temps, rémunérés par la DAO. 

Wouter a passé en revue quelques uns de leur gros challenges et options apportés par la DAO:

  • Problem: alignement des events prenantes et blocages politiques. Answer: Des comités de votes décentralisés, groupés par « opinion », votés par éléctions liquides/démocratiques.
  • Problem: transparence et confiance. Answer: une platforme d’opérations décentralisées.
  • Problem: coordination des core models. Answer: des budgets, votés, par projet.
  • Problem: acquisition de abilities, onboarding & rémunérations. Answer: une plateforme éducative makerdao.academy pour éduquer et onboarder les nouveaux arrivants.

Tous les talks sont disponibles sur https://archive.devcon.org/.

Point out spéciale pour ces talks auxquels nous avons également pu assister:

La DevCon s’est clôturée aux couleurs de l’Amérique Latine avec un magnifique present shock sur la foremost stage ! Ce sont des dizaines d’artistes du continent qui ont défilé chacun leur tour : danseurs, comédiens, artistes de cirque et d’autres artistes atypiques. Par la suite, le défilé s’est transformé en une grande parade dans l’enceinte de la DevCon. C’était un second inoubliable pour les visiteurs. Ils ont eu l’occassion de danser et d’être plongés dans la tradition latino-américaine durant cette clôture d’événement !

La DevCon était un lieu de vie avec quelques endroits insolites proposés pour vivre pleinement l’événement ! Il y en avait pour tous les goûts. Voici nos préférés :

L’hacker basement: lieu de rassemblement des hackers et d’exposition d’artwork

L’Ethereum Jungle: lieu de repos unique avec de la musique relaxante

Les Group Hubs

Il y avait plusieurs hubs, représentés sous forme d’espace distincts, où les communautés se retrouvaient pour échanger. Chaque communauté avait sa propre programmation chaque jour avec comme however principal l’échange et le renforcement du sentiment d’appartenance. Voici quelques exemples de communauté présentent lors de la DevCon : Regen,  Cryptoeconomics & Governance, Girls Leaders in Web3, Nameless, ZK et Design.

Chiva Chillout: lieu de divertissement latino-américain

Flashback sur les facet occasions

La DevCon était également un lieu de rassemblement pendant 1 semaine, et ce partout au sein de Bogota ! Il y avait des dizaines de facet occasions dont certains très plébiscités tels que :

  • La rAAVE organisée par AAVE
  • La DAIvinity organisée par MakerDAO

Pour suivre Ethereum-France ⬇️

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here